Sign up today to join our online community, receive email alerts, and make a difference!
Cancel

UN Food Agencies Meet Chirac

UN food agency heads meeting with French President Jacques Chirac call for twin track approach of emergency assistance and investment as way of fighting hunger.

UNITED NATIONS AGENCIES APPLAUD NEW POLITICAL FOCUS ON HUNGER AND RURAL POVERTY

PARIS/ROME In a meeting today with French President Jacques Chirac, the heads of the three Rome-based UN food agencies welcomed the renewed vigour with which hunger and rural poverty are being addressed.
They reiterated their commitment to intensifying support for the efforts of countries to halve hunger and poverty by 2015, one of the primary targets of the Millennium Declaration in 2000.
Today's meeting followed up on the Joint Declaration made in January by Presidents Jacques Chirac (France), Luiz Inácio Lula da Silva (Brazil) and Ricardo Lagos (Chile) and UN Secretary-General Kofi Annan. The Joint Declaration proposed new financing mechanisms to accelerate progress on eradicating poverty and hunger.
"The Joint Declaration is a catalyst for more far-reaching, coherent and better funded efforts to address hunger, which affects some 840 million people world-wide. We are very supportive of the call for greater action and resources to combat hunger and poverty," said Jacques Diouf, Director-General of the Food and Agriculture Organization (FAO), Lennart Båge, President of the International Fund for Agricultural Development (IFAD) and James T. Morris, Executive Director of the World Food Programme (WFP).
"We shall work together to strengthen our ongoing initiatives to support national efforts to eradicate constraints to rural development and food security. We believe that a 'twin-track' approach is needed: emergency assistance in food aid to prevent lasting damage from malnutrition and investments in the rural sector and agricultural production to enable the poorest and most vulnerable people to feed themselves and build sustainable livelihoods."
Meeting with President Chirac, the three agency heads discussed concrete ideas to bolster national efforts to rid developing countries of hunger and rural poverty. Among these were agriculture production, land and water management, rural infrastructure, as well as community-based livelihood programmes, nutrition programmes and safety nets, including school feeding programmes.
They also discussed the importance of decentralized institutional and financial mechanisms to support organizations owned by the poor and their communities. The Rome-based UN agencies offered to collaborate closely with the technical group, which the Joint Declaration recommended to expand the range of potential funding options.
The Rome-based UN agencies already cooperate closely with members of civil society, as part of an International Alliance Against Hunger, a platform for global action to combat hunger and rural poverty. It mobilizes political will and resources from the public and private sectors to support national alliances fighting hunger.
The Rome-based agencies are prepared, given additional resources, to scale-up their activities to support national governments that demonstrate real commitment to reducing hunger and poverty in their countries.
The Government of France welcomed the opportunity to work in concert with the Rome-based UN agencies to focus increased attention and resources on the eradication of hunger and rural poverty.

 

 

WFP is the world's largest humanitarian agency. In 2003 WFP fed 104 million people in 81 countries including most of the world's refugees and internally displaced people.

WFP Global School Feeding Campaign -- As the largest provider of nutritious meals to poor school children, WFP has launched a global campaign aimed at ensuring the world's 300 million undernourished children are educated.

 

For more information please contact:

FAO Media Relations Office
Tel: (+39) 06 570 53625
Email: media-office@fao.org

WFP
Christiane Berthiaume
WFP spokesperson
mobile: (41) 792857304
Email: Christiane.Berthiaume@wfp.org

IFAD
Sandra McGuire
Director of Communications
Tel: (+39) 06 54592659
Email: s.mcguire@ifad.org

LES TROIS AGENCES ALIMENTAIRES DES NATIONS UNIES APPLAUDISSENT AU RECENTRAGE POLITIQUE SUR LA FAIM ET LA PAUVRETE RURALE

PARIS/ROME Au cours d'une réunion aujourd'hui avec le Président français Jacques Chirac, les chefs des trois agences alimentaires des Nations Unies basées à Rome ont applaudi au nouvel élan imprimé au combat contre la faim et la pauvreté rurale et renouvelé leur engagement d'intensifier leur appui aux efforts déployés par les pays pour réduire la faim et la pauvreté de moitié d'ici à 2015, un des objectifs prioritaires de la Déclaration du Millénaire de 2000.
La réunion d'aujourd'hui se tient dans le prolongement de la Déclaration commune faite en janvier dernier par le Président Jacques Chirac (France), le Président Luiz Inácio Lula da Silva (Brésil), le Président Ricardo Lagos (Chili) et le Secrétaire général de l'ONU Kofi Annan. Cette Déclaration commune proposait de nouveaux mécanismes de financement pour accélérer le progrès visant à l'éradication de la pauvreté et de la faim.
"La Déclaration commune sert de catalyseur afin que les mesures prises contre la faim dont souffrent quelque 840 millions de personnes dans le monde soient plus approfondies, plus cohérentes et mieux financées. Nous appuyons énergiquement l'appel en vue d'une action et de ressources de grande envergure pour combattre la faim et la pauvreté", ont souligné Jacques Diouf, Directeur général de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), Lennart Båge, Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), et James T. Morris, Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM).
Conjuguer les efforts
"Nous oeuvrerons ensemble pour renforcer nos initiatives en cours, qui visent à soutenir les efforts nationaux d'élimination des entraves au développement rural et à la sécurité alimentaire. Nous pensons qu'il convient d'adopter une approche sur deux axes: d'une part, l'aide alimentaire d'urgence servira à prévenir les méfaits durables de la malnutrition et, d'autre part, des investissements dans le secteur rural et la production agricole permettront aux plus pauvres et aux plus vulnérables de se nourrir et de se forger des moyens d'existence durables".
Au cours de leur entretien avec le Président Chirac, les chefs des trois agences onusiennes ont échangé des idées concrètes pour stimuler les efforts déployés au plan national pour débarrasser les pays en développement de la faim et de la pauvreté rurale. Parmi ces idées: la production agricole, la gestion des terres et des eaux, les infrastructures rurales, les programmes sur les moyens d'existence durables des communautés rurales, les programmes nutritionnels et les filets de sécurité, notamment les programmes de nutrition scolaires.
Les responsables des trois agences alimentaires des Nations Unies basées à Rome ont également discuté avec le Président français de l'importance des mécanismes financiers et institutionnels décentralisés et du soutien que ces mécanismes pourraient apporter aux organisations dirigées par les communautés rurales pauvres. Les trois agences ont offert de collaborer étroitement avec le groupe technique dont la Déclaration commune recommande d'élargir l'éventail des options de financement possibles.
Les trois agences collaborent déjà étroitement avec des membres de la société civile dans le cadre de l'Alliance Internationale contre la Faim, qui est une plateforme de lutte au niveau mondial contre la faim et la pauvreté rurale. Elle mobilise les volontés politiques et les ressources des secteurs public et privé en appui aux alliances nationales contre la faim.
Les trois agences sont prêtes, en cas de ressources supplémentaires, à passer à la vitesse supérieure en ce qui a trait aux activités de soutien aux gouvernements nationaux ayant montré des signes tangibles de leur engagement à réduire la faim et la pauvreté dans leur pays.
Le gouvernement français s'est réjoui, pour sa part, de la possibilité d'oeuvrer de concert avec les trois agences des Nations Unies basées à Rome en vue de sensibiliser tout en mobilisant davantage de ressources pour l'élimination de la faim et de la pauvreté rurale.
 

 

 

Le PAM est l'organisme des Nations Unies spécialement chargé de lutter contre la faim dans le monde. En 2003, il a fourni une aide alimentaire à plus de 104 millions de personnes dans 81 pays, notamment à la plupart des réfugiés dans le monde et des personnes déplacées à l'intérieur de leur propre pays.

La Campagne Mondiale pour mettre un terme à la Faim des Enfants -- En sa qualité de plus grand fournisseur aliments nutritifs aux écoliers des souches pauvres, le PAM a lancé une campagne mondiale dans le but d'assurer que les 300 million d'enfants sous alimentés dans le monde aillent à l'école.

 

Pour plus d'informations, veuillez contacter:

FAO
Bureau des relations médias
T é l:(+39) 06 570 53625
Email: media-office@fao.org

PAM
Christiane Berthiaume

Porte-parole
portable : (+41) 792857304
Email: Christiane.Berthiaume@wfp.org

FIDA
Sandra McGuire

Directeur de la communication
T é l: (+39) 06 54592659
Email: s.mcguire@ifad.org

OTX_137_875