Sign up today to join our online community, receive email alerts, and make a difference!
Cancel

Appui à l’éducation de base et au Système de santé en faveur des groupes vulnérables

ID: 
10422.0
Body Text: 

La République Démocratique de Sao Tomé et Principe subit les effets néfastes de la chute de la monoculture d’exportation du cacao depuis son indépendance en 1975. Son PIB est d’environ $390 et la Banque Mondiale la classe parmi les pays pauvres très endettés (PPTE). Le Rapport sur le Développement Humain du PNUD de 2005 lui donne un indice de développement de 0.604 et la classe 126ème sur un total de 177 pays.

Le projet proposé vise à appuyer le gouvernement dans ses efforts de réduction de l’insécurité alimentaire et de la pauvreté des ménages à faibles revenus qui limite leur accès à l’éducation, fragilise davantage les groupes vulnérables et les rend peu aptes à participer au développement. Il cible surtout le milieu rural qui est caractérisé par une pauvreté plus élevée, une scolarisation plus faible marquée par un taux élevé de redoublement surtout en ce qui concerne les filles, et une malnutrition plus accentuée.

Ce projet s’inscrit dans les objectifs de la Stratégie Nationale de Réduction de la Pauvreté (SNRP) à l’horizon 2015, adoptée par le gouvernement en Décembre 2002. Il est aussi conforme aux Objectifs du Millénaire pour le Développent (OMD) 1 à 6 ainsi qu’aux objectifs 3 et 4 du Plan Stratégique du PAM qui se rapportent à l’éducation primaire pour tous, à la Santé de la mère et de l’enfant et à l’alimentation des groupes vulnérables.

Les bénéficiaires seront les élèves de l’école primaire et du préscolaire, les femmes enceintes, les mères allaitantes, les enfants malnutris, les malades du VIH/SIDA , les orphelins, les personnes du 3ème âge et les enfants abandonnés.

Le projet permettra de venir en aide à 40.100 bénéficiaires en moyenne par an en leur apportant 1740 tonnes de denrées. Un total de 8700 tonnes de vivres seront nécessaires et coûteront au PAM 5.180.237 dollars des Etats Unis. Soixante huit pour cent (68 %) de cette allocation iront au volet éducation et trente deux pour cent (32%) au volet santé et nutrition des groupes vulnérables.

Associated Documents
legacy ID: 
10422.0